Société d'horticulture de Brest

Visite du musée de l’abeille à la ferme apicole de Térénez.

Samedi 18 Novembre 2017

 

Nous avons été accueillis par Monsieur  Stéphane Brindeau, le propriétaire de la ferme apicole et apiculteur depuis plus de 25 ans.
Il est apiculteur professionnel et possède plus de 700 ruches en majorité en Bretagne mais aussi dans le Périgord.
Il récolte le miel et les divers produits de la ruche. Il a réuni une belle collection d’outils anciens et de différents types de ruche qu’il présente dans un musée ouvert gratuitement au public. Pour compléter son activité, il tient également quelques chambres d’hôte.
Il nous a expliqué son activité du jour qui consistait à travailler la cire récoltée en même temps que le miel jusqu’ à fin Août, début Septembre, le tout accompagné de nombreuses  anecdotes qui ont jalonné son activité depuis ses débuts.
Nous avons pu voir le matériel moderne nécessaire à l’extraction  du miel et au traitement de la cire.
Ce fut passionnant et de nombreuses questions lui ont été posées, notamment en ce qui concerne le frelon asiatique.
Nous avons ensuite visité le musée. Une salle est consacrée au matériel ancien d’extraction du miel, aux  différentes sortes de ruche et à l’histoire de l’apiculture, une deuxième  est dédiée  à l’abeille elle-même, la vie de la colonie et les différents rôles exercés par l’abeille au cours de son existence. Dans une 3
ème salle, on peut assister à la projection d’une vidéo passionnante avec de très belles images d’abeilles en pleine action, filmées au ralenti.
A la fin de la visite, une dégustation des différents miels produit par la ferme nous a été proposée et nous en avons profité pour faire quelques achats de pots de miel.
Un temps magnifique nous a accompagnés durant cette visite.

Nous vous invitons à visiter le site de la ferme apicole : https://www.fermeapicole.com/

Où vous  verrez les photos des ruches, qui sont toutes de types Langstroth : tous les éléments de la ruche  ont la même taille (corps et hausse). Chose  peu courante en Bretagne, les apiculteurs professionnels bretons préférant le modèle Dadant avec un corps de ruche plus grand que les hausses.